Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2023, 78, 1, p.77-80

DOI Acheter cet articleAjouter au panier

Prise en charge d'une insuffisance veineuse pelvienne associée; une insuffisance veineuse superficielle des membres inférieurs. Expérience sur 4 ans de pratique en cabinet de ville.

Management of pelvic venous insufficiency associated with lower limbs superficial venous insufficiency.Experience over 4 years of practice in a town practice.

Auteurs/Authors : Rabah Y.

Mots-clés : insuffisance veineuse pelvienne chronique, Syndrome de congestion pelvienne, Varices des membres inférieurs

Keywords: chronic pelvic venous insufficiency, Pelvic congestion syndrome, Lower-limb varicose veins

Résumé :

Notre étude clinique porte sur une série de 19 patients qui ont été inclus suite à une consultation pour recherche d’IVSMI, suspectée par la présence de VMI ou d’une symptomatologie fonctionnelle d’allure veineuse et pour lesquelles une IVP avait été objectivée par phlébographie. L’insuffisance veineuse pelvienne (IVP) peut être responsable d’un syndrome de congestion pelvienne (PCS) ainsi que de varices des membres inférieurs (VMI), via les anastomoses entre le réseau veineux abdominal et celui des membres inférieurs [1]. Le reflux pelvien est en cause chez 10 % des patients présentent des VMI (93% de femmes) [2]. Dans la plupart des cas, cette IVP est due à un reflux et elle peut être traitée sous anesthésie locale par embolisation. Il existe aujourd’hui une controverse entre ceux qui prônent un traitement systématique de l’IVP avant la prise en charge des VMI, et ceux qui pensent qu’il ne faut traiter que les IVP responsables d’un syndrome de congestion pelvienne (SCP)

Summary :

Our clinical study includes a series of 19 patients who were included following a consultation for IVSMI, suspected by the presence of VMI or a functional symptomatology of venous appearance and for whom a PVI had been objectified by phlebography. Superficial venous insufficiency of the lower limbs (IVSMI) is not always of saphenous origin. This is even more true for varicose recurrences. Pelvic venous insufficiency (PVI) can be responsible for a pelvic congestion syndrome (PCS) as well as varicose veins of the lower limbs (VMI), via the anastomoses between the abdominal and lower limb venous networks [1]. Pelvic reflux is involved in 10% of patients with VMI (93% women) [2]. In most cases, this PVI is due to reflux and can be treated under local anaesthesia by embolisation. There is now a controversy between those who advocate routine treatment of PVI before management of IMV, and those who believe that only PVI causing pelvic congestion syndrome (PCS) should be treated

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.