Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2017, 70, 4, p.57-63

DOI Ajouter au panier Ajouter au panier

Le syndrome de May-Thurner ou « syndrome de la compression de la veine iliaque » revisité.

The May-Thurner syndrome or “the iliac vein compression syndrome” revisited.

Auteurs/Authors : Janssen N.

Mots-clés : Compression de la veine iliaque, Stent, Thrombolyse

Keywords: Compression of the iliac vein, Stent, Thrombolysis

Résumé :

Le syndrome de May-Thurner est une cause fréquente d’insuffisance voire thrombose veineuse du membre inférieur gauche par compression permanente de la veine iliaque commune gauche entre l’artère iliaque droite et la cinquième vertèbre lombaire.

Il est plus fréquent chez la femme jeune.

Le diagnostic repose tout d’abord sur une haute présomption clinique et sera confirmé par imagerie.

L’écho-doppler est en général le premier examen réalisé mais le résultat est opérateur-dépendant.

Le CT scanner ainsi que l’IRM permettent de visualiser la variante anatomique ainsi que la présence ou non d’un thrombus.

La phlébographie reste le gold standard tandis que l’échographie endoveineuse visualise les modifications de la paroi veineuse (« synéchie »).

Le traitement optimal est endovasculaire par dilatation au ballon et mise en place d’un stent après ou non thrombolyse/ thrombo-aspiration en cas de thrombose veineuse.

La mise en place d’un stent entraîne la prise d’une anticoagulation de courte durée en l’absence de facteurs procoagulants mais une anti-aggrégation à vie.

Les complications du traitement endo-vasculaire sont faibles.

Le diagnostic rapide ainsi que le traitement permettent d’éviter un syndrome post-phlébitique pour lequel la morbidité est importante.

Summary :

May-Thurner syndromeis acommoncause of left ventricular venous insufficiency or thrombosis by permanent compression of the left common iliac vein between the right iliac artery and the fifth lumbar vertebra.

It is more common in young women.

The diagnosis is based first on a high clinical presumption and will be confirmed by imaging.

Echo-Doppler is usually the first examination performed but the result is operator-dependent.

The CT scanner as well as the MRI make it possible to visualize the anatomical variant as well as the presence or not of a thrombus.

Phlebography remains the gold standard while endovenous ultrasound visualizes changes in the venous wall (“synechia”).

Optimal treatment is endovascular by balloon dilation and placement of a stent after or without thrombolysis / thrombo-aspiration in case of venous thrombosis.

The placement of a stent leads to short-term anticoagulation in the absence of procoagulant factors but anti-aggregation for life. Complications of endovascular treatment are low.

The rapid diagnosis and the treatment make it possible to avoid a post-phlebitic syndrome for which the morbidity is important.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.