Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2017, 70, 4, p.21-30

DOI Ajouter au panier Ajouter au panier

Est-il nécessaire d'imposer une compression après les traitements thermiques endoveineux de la grande veine saphène ?

Is it necessary to impose compression after thermal endovenous treatment of the great saphene vein?

Auteurs/Authors : Lacasse M.-E., Lavoie F.

Résumé :

Objectif : La majorité des recommandations sur la compression après les procédures endoveineuses se basent sur des observations faites après la chirurgie ou la sclérothérapie.

Les niveaux de preuves qui supportent ces recommandations sont relativement faibles. Le but de cette revue est donc d’identifier si la compression après les méthodes d’ablation thermiques est nécessaire et si oui,quel est le régimeoptimal.

Méthodes : Une revue de littérature à l’aide de PubMed/ Medline a été faite à la recherche d’études randomisées contrôlées visant à comparer différents régimes de compression après les méthodes d’ablation thermiques de la grande veine saphène.

Résultats : Six études randomisées contrôlées comparant différents types et durées de compression correspondaient à notre critère d’inclusion. Une étude compare deux différents types de compression alors que les cinq autres comparent diverses durées de compression.

Dans la première étude qui compare deux systèmes différents sur  7 jours, on note une différence statistiquement significative de la douleur, de l’analgésie consommée et des ecchymoses en faveur du groupe qui bénéficie d’une compression excentrique supplémentaire.

Dans les cinq autres études, 4 bas élastiques distincts avec des pressions allant de 20 à 40 mmHg sont utilisés. Les durées comparées sont variables, soit 2 vs 7 jours, 0 vs 14 jours, 4 vs 72 heures et 0 vs 7 jours. Seulement deux études comparent exactement les mêmes régimes.

Trois études rapportent une diminution statistiquement significative de la douleur durant la première semaine en faveur du groupe qui porte toujours la compression.

Dans une étude, on observe une augmentation significative de la vitalité et de la fonction physique à une semaine dans le groupe compression.

Il n’y a pas de différence au niveau du volume du membre dans la seule étude qui l’a retenu comme critère d’évaluation primaire. Le taux de succès de la procédure est de 100 % dans deux études, alors que les autres n’en font pas mention.

La survenue des complications est similaire, mise à part une étude qui rapporte des phénomènes d’irritation cutanée plus marqués dans le groupe qui porte les bas plus longtemps.

Conclusion : Sur la base d’un petit groupe d’études hétérogènes de qualité méthodologique variable, il est acceptable de recommander le port d’une compression pour un maximum d’une semaine après les traitements thermiques de la grande veine saphène.

La littérature concernant le type idéal de compression est insuffisante pour émettre des recommandations précises.

Summary :

Goal: The majority of compression recommendations after endovenous procedures are based on observations made after surgery or sclerotherapy.

The levels of evidence that support these recommendations are relatively low. The purpose of this review is therefore to identify whether compression after thermal ablation methods is necessary and if so, what is the optimal regime.

Methods: A literature review using PubMed \ Medline was conducted in search of randomized controlled trials to compare different compression regimes after thermal ablation methods of the great saphenous vein.

Results: Six randomized controlled trials comparing different types and durations of compression met our inclusion criteria. One study compares two different types of compression while the other five compare different compression times.

In the first study comparing two different systems over 7 days, there was a statistically significant difference in pain, analgesia and bruising in favor of the group with additional eccentric compression.

In the other five studies, 4 separate elastic stockings with pressures ranging from 20 to 40 mmHg are used. The durations compared are variable, ie 2 vs 7 days, 0 vs 14 days, 4 vs 72 hours and 0 vs 7 days. Only two studies compare exactly the same diets.

Three studies report a statistically significant decrease in pain during the first week in favor of the group still wearing compression.

In one study, there was a significant increase in vitality and physical function at one week in the compression group.

There is no difference in the volume of the limb in the only study that selected it as the primary endpoint. The success rate of the procedure is 100% in two studies, while the others do not mention it.

The occurrence of complications is similar, apart from a study that reports more severe skin irritation in the group that wears the stockings longer.

Conclusion: Based on a small group of heterogeneous studies of varying methodological quality, it is acceptable to recommend compression for up to one week after thermal treatment of the great saphenous vein.

The literature concerning the ideal type of compression is insufficient to make precise recommendations.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.