Phlébologie - annales vasculaires

Rechercher

Saisissez un ou plusieurs mots-clés, séparés
par un espace :

Accès aux articles

Par numéro Par titre
Par auteur    Par mots-clés

   Panier

Aucun article

   Porte document

Aucun document

Bibliothèque   

Article

          

Légende :   porte-documentDocument en accès libre     Panier Article payant

Auteurs / Authors Titre et mots clés / Title and keywords  

n° 4
Décembre 2009

Vin F. 

Techniques et résultats du traitement des petites veines saphènes par sclérose à lamousse sous contrôle échoguidé.

 

Techniques and results of treatment of short saphenous veins by echoguided foam sclerotherapy.

Ajouter au porte document

Résumé :

Situation du problème : Les varices des membres inférieurs sont
dans la grande majorité des cas associées à une incontinence des
grandes veines saphènes. Dans environ 30 % des cas, elles sont
alimentées par un reflux des petites veines saphènes (PVS)
responsables de dilatations variqueuses de la face postérieure,
postéro-interne et postéro-externe de jambe. Un bilan clinique
complété par une exploration écho-Doppler permet de réaliser
une cartographie qui précise le diamètre du tronc saphénien, le
niveau d’abouchement de la petite veine saphène dans la poplitée
ou la fémorale superficielle ainsi que la localisation des différentes
collatérales et perforantes. La sclérothérapie à la mousse est une
excellente indication pour le traitement des varices lorsque le
diamètre des saphènes est inférieur ou égal à 7 mm.
Objectif : Évaluer l’efficacité de la sclérothérapie des PVS à 2 ans.
Matériel et méthode : L’injection des troncs saphéniens
incontinents est réalisée à 15 cms de la jonction sous contrôle
échoguidé avec 3cc de mousse de lauromacrogol à 3 % à la
première séance. En cas d’échec à l’issue du contrôle après la
première séance, une seconde séance a été réalisée à J + 15 avec
injection de 5 cc de mousse de lauromacrogol 400 à 3 %.
Résultats : Dans une étude portant sur 122 patients nous
obtenons une occlusion de la PVS dans 81,1 % des cas à la
première séance et dans 99,2 % des cas au cours de deux séances
cumulées. Dans 85,1 %, 77,7 %, 74,4 % des cas la PVS est
toujours occluse respectivement à 6 mois, 1 an et 2 ans lorsque le
calibre est inférieur ou égal à 7 mm. Les complications sont
absentes dans 91,8 % des cas. Des douleurs localisées ont été
constatées dans 4,8 % des cas. Aucune thrombose veineuse
profonde ou musculaire n’a été notée.
Discussion : Des contrôles cliniques sont souhaitables chaque
année de façon à évaluer les risques de récidive locale ou
d’évolution de la maladie dans un autre territoire. Il est plus
économique de proposer la sclérothérapie même s’il est
nécessaire de réinjecter le tronc saphénien en cas de
recanalisation.
Conclusion : La sclérothérapie à la mousse des varices des
membres inférieurs est une technique fiable, efficace et
économique pour le traitement des petites veines saphènes
incontinentes. Elle évite les complications neurologiques de la
chirurgie d’éveinage et des techniques endoluminales.

Summary :

Most lower limb varices are associated with incompetent great
saphenous veins. In about 30% of patients they are fed by a
reflux through the small saphenous veins (SSV) resulting in
varicosities along the posterior, posteromedial and
posterolateral aspects of the leg. After clinical and echo-
Doppler examination, a map of the situation can be drawn
which includes the diameter of the saphenous trunk, the site
of emptying of the SSV into the popliteal or superficial femoral
veins, the course of the tributaries and localisation of the
perforators.When the diameter of the saphenous vein is equal
to or less than 7mm, foam sclerotherapy is well indicated.
An assessment of the effectiveness of sclerotherapy of the SSV
after 2 years is reported.
At the initial consultation, the incompetent saphenous trunks
were injected, under echoguidance, at a point 15cm below the
junction, with 3ml of 3% lauromacrogol foam. If this failed at
the initial consultation, a further injection was made 2 weeks
later using 5ml of 3% lauromacrogol 400 foam.
In this study of 122 patients, the SSV was occluded in 81.1% of
patients at the first consultation and in 92.2% of patients by
the end of the second session. At 6 months, 1 year and 2 years,
the SSV remained occluded in 85.5%, 77.7% and 74.4% of
patients respectively when the diameter was equal to or less
than 7mm. There were no complications in 91.8% of patients.
Some local pains occurred in 4.8% of patients. No deep or
muscular venous thrombosis was noted.
Yearly check-ups are indicated to assess the risk of local
recurrence or spread of the condition to other areas. It is
economically preferable to offer sclerotherapy even if the
saphenous trunk has to be reinjected in the case of
recanalisation.
Foam sclerotherapy of lower limb varices is a technique which
is reliable, effective and economical in the treatment of
incompetent short saphenous veins. The neurological
complications of surgical stripping and of endoluminal
techniques are avoided.


          

Société française de Phlébologie

LA REVUE INTERNATIONALE DE PHLÉBOLOGIE

Organe officiel de la Société Française de Phlébologie

Phlébologie-Annales Vasculaires
Organe officiel de la Société Française de Phlébologie
Rédacteur en chef : François-André ALLAERT - Directeur de la Publication : Albert-Claude BENHAMOU - contact@revue-phlebologie.org

Edition - Publicité - Abonnements : Editions Phlébologiques Françaises
Siège Social : 29, rue d’Anjou - 75008 Paris - Tél. : 01 45 33 02 71 - Fax : 01 58 45 15 77 - De l’étranger = Tél. : 33 (0)1 45 33 02 71 - Fax : 33 (0)1 58 45 15 77
Site : http://www.revue-phlebologie.com - E-mail : courrier@sf-phlebologie.org

Conception, réalisation : bialec