Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2022, 76, 2, p.57-66

DOI Acheter cet articleAjouter au panier

Thrombose liée aux PICC-lines (cathéters centraux insérés par voie périphérique). Étude pilote sur 397 cases avec contrôles cliniques et échographiques programmés.

Thrombosis related to PICC-lines (peripherally inserted central catheters). Pilot study of 397 cases with scheduled clinical and ultrasound monitoring.

Auteurs/Authors : Garrino C.

Mots-clés : Facteurs de risque, Prévention, Dépistage, Echographie, Héparine de bas poids moléculaire, Récidive, thrombose liée au PICC-line

Keywords: Risk factors, Prevention, Screening, Ultrasound examination, Low molecular weight heparin, Recurrence, thrombose liée au PICC-line

Résumé :

Résultats en épidémiologie, délai d’apparition, prévention secondaire, résolution de la thrombose, suivi des rechutes. Contexte: Les thromboses liées aux PICC-lines ont montré un modèle légèrement différent de fréquence et de facteurs de risque, par rapport aux voies centrales classiques; en raison de la diffusion croissante des PICC-lines, elles sont devenues une entité nosologique d’une manière ou d’une autre indépendante, encore à l’étude; aucune prévention pharmacologique ne s’est avérée totalement efficace et faisable.

 

Cette étude visait à estimer l’incidence cumulative de la thrombose dans une cohorte de patients porteurs d’une PICC-line, surveillée pour permettre une détection précoce et la prévention des complications liées à la présence d’une thrombose veineuse profonde asymptomatique, et d’explorer le rôle de plusieurs facteurs de risque potentiels. Méthodologie : Dans une cohorte observationnelle prospective, nous avons recruté 432 patients consécutifs ayant subi l’insertion d’une PICC-line par notre équipe pendant 9 mois;ils ont été suivis par des examens cliniques et des et les contrôles écho-color-Doppler; les patients atteints de thrombose ont été traités avec HBPM et recontrôlés chaque semaine, en gardant les PICC-lines en place.

 

Résultats: Sur 397 patients suivis, nous avons détecté 43 thromboses liées au PICC (10,83 % des patients), principalement asymptomatiques (36/43). La quasitotalité des cas ont été diagnostiqués au cours des trois premières semaines. Avec le traitement antithrombotique précoce, 65,11% des patients ont présenté une recanalisation complète de la veine; aucune embolie pulmonaire n’a été diagnostiqué.

Summary :

Results in epidemiology, time to onset, secondary prevention, resolution of thrombosis, follow-up of relapse. Background: Thrombosis related to PICC-lines has shown a slightly different pattern of frequency and risk factors, compared to conventional central lines. Due to the increasing diffusion of PICC-lines, they have become a nosological entity in some way independent entity, still under study.


No pharmacological prevention has proven to be fully effective and feasible. This study aimed to estimate the cumulative incidence of thrombosis in a cohort of patients with PICC-line, monitored for PICC-line patients, monitored for early detection and prevention of complications related to the presence of asymptomatic deep vein thrombosis, and to explore the role of several potential risk factors. Methodology: In a prospective observational cohort, we enrolled 432 consecutive patients who had undergone PICC-line insertion by our team for 9 months; they were followed by clinical examinations and echo color-Doppler controls. Patients with thrombosis were treated with LMWH and monitored weekly, with the PICClines in place.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.