Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2021, 74, 3, p.90-97

DOI Ajouter au panier Ajouter au panier

Intérêt du dépistage de l'AOMI asymptomatique chez le coronarien : résultats d'une étude transversale mono-centrique à l'Est Algérien.

Interest of the Screening of Asymptomatic Peripheral Arterial Disease (PAD) in Coronary Patient: Results of a Monocentric Cross-sectional Study carried out in the East of Algeria.

Auteurs/Authors : Merghit R., Trichine A., Ait Athmane M., Lakehal A.

Mots-clés : IPS, AOMI, Coronaropathie, Fréquence, Morbi mortalité

Keywords: ABI, Lower limb peripheral arterial disease (PAD), Coronary artery disease, Frequency, Morbi mortality

Résumé :

Introduction : Longtemps considérée comme la parente pauvre de la maladie athérothrombotique, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) représente la principale manifestation de l’athérosclérose et même un mode d’entrée de la maladie athéromateuse.
Elle reste encore sous-évaluée, car longtemps asymptomatique.
L’objectif de notre étude est de démontrer l’intérêt du dépistage de l’AOMI asymptomatique chez les patients coronariens
Patients et méthodes : Notre étude est descriptive, transversale, mono centrique réalisée en unités des
explorations cardiovasculaires de l’hôpital universitaire de Constantine.
Les sujets inclus avaient aux moins une lésion coronaire significative ≥50 sur une artère coronaire principale, pour chaque patient, une anamnèse orientée et un examen clinique cardiovasculaire ont précédé la mesure de l’IPS.
L’AOMI était définie par un IPS inférieur à 0,90 sur une des quatre artères distales des membres inférieurs.
Les patients de cette étude transversale ont bénéficié d’un follow-up systématique sur douze mois (12) minimum, nous permettant ainsi d’apprécier la morbi-mortalité.
Le traitement et l’exploitation des données ont fait appel au logiciel SPSS22.

Résultats : Trois cents patients coronariens, âgés en moyen de 61 à prédominance masculine, ont été inclus.
La fréquence de l’association AOMI et coronaropathie était de 34,7 % en utilisant l’IPS dont 18,7 % des cas
asymptomatique.
Pas de différence de morbi-mortalité entre AOMI symptomatique et asymptomatique.
Conclusion : L’association AOMI coronaropathie est très fréquente dont plus d’un malade sur trois en est atteint, que l’AOMI soit symptomatique ou non.
Ceci va sûrement modifier le niveau de risque du patient en augmentant le pourcentage de malades polyvasculaires, ce qui va aboutir à une modification de la stratégie thérapeutique qui sera plus agressive.

Summary :

Introduction: For a long time considered as the poor parent of atherothrombotic disease, lower limb peripheral arterial disease (PAD) is the main manifestation of atherosclerosis and even a mode of entry for atheromatous disease. It remains undervalued because of its asymptomatic character. The main goal of our study is to demonstrate the value of screening for asymptomatic AOMI in coronary patients.
Patient and methods: Our study is descriptive, crosssectional, mono-centric carried out in the unit of
cardiovascular exploration of the University Hospital of Constantine.
The enrolled patients had at least a significant stenosis (≥ 50) on a main epicardial coronary artery, for each patient, an oriented history and cardiovascular clinical examination preceded the measurement of the ABI (Ankle-brachial index).
The patients in this cross-sectional study benefited from a systematic follow-up over a minimum of twelve months (12), allowing us to assess the morbid- mortality. Lower limb PAD was defined as an ABI less than 0.90 on one of the four distal arteries of the lower limbs.
Data were processed with an SPSS22 software.

Results: 300 patients with established CAD, a mean age of 61 years with male predominance, were included.
The frequency of the association lower limbs PAD and coronary artery disease was evaluated at 34.7% using ABI.
It was asymptomatic in 18.7% of cases.
No difference in morbidity and mortality between symptomatic and asymptomatic PAD.
Conclusion :Symptomatic or not, more than one patient out of three with established CAD has a lower limbs PAD, certainly increase the percentage of multivesicular patients.
This will lead to a modification of the therapeutic strategy which will be more aggressive.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.