Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2021, 74, 1, p.49-58

DOI Ajouter au panier Ajouter au panier

Sclérothérapie et thrombophilie connue ou inconnue.

Sclerotherapy and known or unknown thrombophilia.

Auteurs/Authors : Magnette A., Hébrant J.

Mots-clés : Sclérothérapie, Thrombophilie, Bilan thrombophilique, Thromboprophylaxie, Accident thrombo-embolique

Keywords: Foam sclerotherapy, Thrombophilia, Thrombophilia testing, Varices, Thrombo-embolic event

Résumé :

La prévalence des thrombophilies constitutionnelles et acquises dans la population générale est estimée à 10-
15 %. Le risque thrombo-embolique est lié à plusieurs facteurs acquis, environnementaux et génétiques.
Les accidents thrombo-emboliques survenant dans le décours d’une séance de sclérothérapie sont rares et
probablement sous-diagnostiqués. Dans ces cas, il peut s’agir de la première manifestation d’un état thromboembolique latent que seuls un bilan d’hémostase ou des antécédents thrombo-emboliques personnels ou familiaux permettent d’anticiper.
Nous rapportons cinq cas de thromboses veineuses superficielles et profondes survenues dans le décours
d’une séance de sclérothérapie.
L’anamnèse des patients n’avait pas permis de mettre en évidence de facteur de risque particulier.
Une recherche de thrombophilie a été réalisée a posteriori chez quatre d’entre eux et s’est avérée positive pour trois d’entre eux. Nos cinq patients ont été traités pour des varices réticulaires. L’agent sclérosant ayant été utilisé est le polidocanol (lauromacrogol 400) à une concentration comprise entre 0.4 et 0.7 %.
Cet article reprend les différentes causes et la prévalence des différents types de thrombophilies, qu’elles soient acquises, héréditaires ou mixtes. L’intérêt du dépistage des thrombophilies les plus fréquentes y est démontré.
Ceci serait non seulement intéressant par rapport aux complications qui pourraient survenir après une séance
de sclérothérapie mais permettrait également de limiter l’exposition des patients diagnostiqués thrombophiles à des facteurs de risques environnementaux et d’envisager une thromboprophylaxie ciblée lors de
situations à haut risque.
Les antécédents personnels et familiaux de maladie thrombo-embolique veineuse restant, dans l’état actuel
des choses, le critère principal en matière de bilan biologique initial, de choix thérapeutique et d’appréciation
du rapport bénéfice/risque du traitement proposé.
A défaut de pouvoir faire le bilan avant une séance de sclérothérapie, le patient doit être informé afin de permettre la mise en oeuvre précoce de la thérapeutique adéquate en cas de survenue d’accident thrombo-embolique pour en limiter les conséquences.

Summary :

The prevalence of congenital and acquired thrombophilia in the general population is estimated at 10-15%. Thromboembolic risk is linked to a number of acquired, environmental and genetic factors.
Thrombo-embolic events that occur during the course of a session of sclerotherapy are rare and probably underdiagnosed.
In these cases, the event could be the first manifestation of a latent thrombo-embolic condition that only a
hemostasis test or a personal or congenital thromboembolic history can reveal.
We report cases of superficial and deep vein thrombosis that occurred during a sclerotherapy session. Patient
anamnesis meant that the particular risk factor was not highlighted.
A thrombophilia study was then carried out on four of them, the result being positive for three. Our five patients were treated for reticular varicose veins.
The sclerosing agent used was Polidocanol (Lauromacrogol 400) with a concentration between 0.4 and 0.7%.
This article reviews the different causes and prevalence of the different types of thrombophilia, i.e. acquired,
congenital or combined. It shows the interest of screening for the most common forms of thrombophilia.
This is not only of interest in terms of complications that may occur after a sclerotherapy session but also would allow a lower exposure of patients diagnosed with thrombophilia to environmental risk factors and enable targeted thromboprophylaxis in high-risk situations.
As things stand, a personal and family medical history of venous thromboembolic disease remains the main criterion for an initial biological examination, the choice of treatment and the evaluation of the risk/benefit
balance of the proposed treatment. If an evaluation cannot be made before a sclerotherapy session, the patient should be informed so that suitable treatment can be implemented at an early stage in the event of a thrombo-embolic event in order to limit the consequences.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.