Phlébologie Annales Vasculaires    Société Française de Phlébologie
Contact Aide

Catalogue / article

2020, 73, 2, p.44-50

DOI Ajouter au panier Ajouter au panier

Apport de la mesure de l'index de pression systolique au gros orteil (IPSO) et de la mesure de l'IPS d'effort dans le dépistage de l'AOMI chez le patient coronarien.

Contribution of toe Systolic Pressure Index (TBI) and the Measurement of Effor ABI in the Screening of Pad in the Coronarian Patient.

Auteurs/Authors : Merghit R., Ait Athmane M., Lakehal A.

Résumé :

Introduction : L’IPS représente la méthode d’exploration la plus simple et la plus répandue, pour le diagnostic de l’AOMI, en complément immédiat de l’examen clinique, qui a radicalement transformé la vision de l’AOMI basée sur l’évaluation de la claudication intermittente.
La relative simplicité de ce test, son moindre coût et sa haute sensibilité semblent l’indiquer pour la détection de l’AOMI dans des populations pauci- ou asymptomatiques, mais un complément d’explorations par les autres testes physiologiques, IPS au gros orteil (IPSo) et IPS effort
s’impose afin de réduire le nombre des faux négatifs.
Objectif : Démontrer l’intérêt de compléter la mesure de l’IPS cheville de repos (IPS) par les autres testes physiologique (IPSo et IPS effort).
Materiel et méthode : Sur une série de 300 malades coronariens consécutifs durant l’année 2016 hospitalisés dans le service de cardiologie de l’hôpital universitaire de Constantine, un dépistage de l’AOMI a été réalisé par les investigations suivantes : Mesure de l’index de pression systolique à la cheville, compléter par la mesurede l’index de pression systolique a l’orteil si incompressibilité
artérielle et par la mesurede l’IPS d’effort si l’IPS de repos est limite.
Résultats : L’IPS est surestimé chez les patients diabétiques, probablement du fait de la médiacalcose
puisque dans notre étude, chez 60,31% des patients avec un IPS > 1,3, une AOMI a été diagnostiquée.

Ceci représente presque les 2/3 des faux négatifs, d’où l’intérêt de calculer L’IPSo, permettant ainsi de se dédouaner de la médiacal cosequi atteint les axes artériels des jambes et moins les artères du pied.
Presque 1/3 des faux négatifs dans les situations ou l’IPS de repos est limite, d’où l’intérêt de compléter par l’IPS d’effort dans ces situations.
Conclusion : L’IPS représente la méthode d’exploration la plus simple et la plus répandue, pour le diagnostic de l’AOMI, en complément immédiat de l’examen clinique, qui a radicalement transformé la vision de l’AOMI basée sur l’évaluation de la claudication intermittente.
La relative simplicité de ce test, son moindre coût et sa haute sensibilité semblent l’indiquer pour la détection de l’AOMI dans des populations pauci- ou asymptomatiques, mais un complément d’explorations par les autres testes physiologiques (IPSo et IPSeffort) s’impose afin de réduire le nombre des faux négatif.

Summary :

Introduction: The Ankle- Brachial-Pressure-Index or the ABI represents the simplest and most widespread method of exploration for the diagnosis of PAD, as an immediate complement to clinical examination, which radically transformed the vision of PAD based on the evaluation of intermittent claudication.
The relative simplicity of this test, its lower cost and its high sensitivity seem to indicate it for the detection of PAD in pauci- or asymptomatic populations, but further exploration by other physiological tests, The Toe- Brachial- Pressure-Index (TBI) and ABI effort is required to reduce the number of false negatives.
Goa: Demonstrate the value of supplementing the measurement of resting ankle pressure index (ABI) with other physiological tests (TBI and ABI of effort).
Equipment and method: On a series of 300 consecutive coronary patients during the year 2016, hospitalized in the cardiology department of the hospital of Constantine, detection of PAD was carried out by the following investigations:Measurement of the anklesystolic pressure index, supplement by measuring the toe systolic pressure index if arterial incompressibility and by measuring the ABI of effort if the rest ABI is limited.
Results: ABI isoverestimated in diabeticpatients, probably due to mediacalcosis since in our study, in 60.31% of ABI > 1.3 a PAD was revealed.

This represents almost 2/3 of the false negatives, from where the interest in calculating the TBI, thus making it possible to clear the mediacalcosis which reaches the arterial axes of the legs and less the arteries of the foot.
Almost 1/3 of the false negatives in situations where the ABI of rest is limited, make an advantage of supplementing an ABI with stress in these situations.
Conclusion: The Ankle- Brachial-Pressure-Index or the ABI represents the simplest and most widespread method of exploration for the diagnosis of PAD, as an immediate complement to clinical examination, which radically transformed the vision of PAD based on the evaluation of intermittent claudication.
The relative simplicity of this test, its lower cost and its high sensitivity seem to indicate it for the detection of PAD in pauci- or asymptomatic populations, but further exploration by other physiological tests (TBI and ABI of effort) is necessary in order to reduce the number of false negatives.

COPYRIGHT
Aucun article ou résumé de ce site ne peut être reproduit sous forme d'imprimé, photocopie, microfilm ou par tout aute procédé sans l'autorisation expresse des auteurs et de l'éditeur.
No article or abstract of this website may be reproduced in the form of print, photocopy, microfilm or any other means without the express permission of authors and the editor.
Éditions Phlébologiques françaises.